Educ'Chien

Education Canine

carte visite
LE MAITRE IDEAL
 
L’Alaskan Malamute est un chien nordique et en tant que tel il a besoin d’un maître « à la hauteur ». Il ne s’épanouit qu’au contact d’un individu sûr de soi et ferme, possédant une véritable autorité naturelle. Cet animal au caractère bien trempé n’étant pas soumis, son éducation sera progressive, empreinte de patience et de rigueur. Ajoutons qu’il ne supporte ni la brutalité, ni le laxisme, ni l’injustice.
 
 
 
COMPORTEMENT
 
Ce superbe athlète à l’épaisse fourrure qui ressemble à un loup, est pourtant un chien particulièrement affectueux. C’est là une des images essentielles que nous offre ce chien, qui n’en reste pas moins un chien nordique et qui peut faire preuve d’une indépendance qu’il faut savoir dominer. Une grande fermeté est nécessaire pour faire admettre aux chiots, dès leur plus jeune âge, les contraintes de la vie parmi les hommes.
 
Impressionnant de calme et de dignité, l’Alaskan Malamute adulte est un compagnon agréable, et beaucoup moins encombrant que sont gabarit pourrait le laisser supposer. Il s’adapte d’ailleurs assez bien à la  vie en appartement, pourvu qu’il sorte plusieurs fois par jour et qu’il ne reste pas seul des heures durant (les mâles supportent encore moins bien la solitude que les femelles). Par contre, il ne faut pas attendre de lui de remarquables qualités de gardien. Ce chien, très lié aux humains, n’aboie qu’exceptionnellement à l’arrivée d’un étranger.
 
Son caractère amical n’exclut pas une reconnaissance de la hiérarchie : hiérarchie entre congénères, lorsque le chien vit en meute, hiérarchie humaine la plupart du temps. Comme avec toutes les races nordiques, il faut s’imposer à l’Alaskan Malamute en qualité de « grand chef de meute ». Loin d’être méchant, ce chien peut, s’il est mal éduqué et en raison de sa force physique, devenir involontairement dangereux. L’établissement d’un rapport de forces bien net est d’ailleurs excellent pour l’équilibre psychique de ce chien.
 
S’IL SE PRETE VOLONTIERS AU JEU DE SON PETIT, LE MALAMUTE SUPPORTE DIFFICILEMENT la présence d’un autre chien adulte du même sexe. Ce manque de tolérance est à l’origine de batailles qui, compte tenu de la taille de l’agresseur, peuvent être redoutable.
 
Chasseur invétéré, il est cependant beaucoup moins fugueur que son cousin le Husky. S’il est incontestablement attiré par une poule, un mouton, voire un chat ou un petit chien, une clôture de 1.50 m suffit à l’arrêter.
 
Très sociable avec l’homme, l’Alaskan Malamute supporte beaucoup moins bien la présence d’un autre chien du même sexe. Et, comme sa taille le met en confiance, il peut déclencher des bagarres parfois très dures qui demandent l’intervention rapide des maîtres. Il aime par contre la vie de couple, et de nombreux propriétaires offrent à leur chien une compagne (ou un compagnon).
 
Autre point important : ces chien-là s’accordent en général fort bien avec les enfants. Il est même surprenant de découvrir que le Malamute, qui n’est vraiment par un bon gardien, peux se transformer en cerbère intraitable au pied d’un berceau. Comme bien des chiens de grande taille, une relative maladresse peut l’amener à bousculer les bambins qui marchent à peine, il s’adapte en principe très vite au rythme du jeune enfant.
 
Chien d’origine arctique, l’Alaskan Malamute supporte cependant fort bien vivre à l’extérieur qu’à l’intérieur, mais doit quand même être protégé du grand soleil et de l’humidité. Il présente un métabolisme assez particulier qui lui permet d’économiser sont énergie au maximum. Beaucoup de lipides sont nécessaires pour lui permettre de lutter contre le froid et de produire un travail intense. C’est pourquoi, lorsqu’il est placé dans ces conditions, il faut lui fournir une alimentation riche en graisses. Dans le cas contraire, ses besoins énergétiques, et donc alimentaires, sont considérablement réduits.

hien educ


Plus...